HR PATROL

Alexis du Fontenioux. Avril 2020. Contribution au Livre Blanc Hr Patrol « Covid 19, que retenir pour demain ? »

“J’ai toujours eu du mal à dire non à mon patron. Maintenant, il faut que je m’occupe davantage du foyer et je ne parviens pas à gérer les sollicitations de mon supérieur, de mon conjoint, de mes enfants. Je me sens attaqué de toutes parts !!!”

Il nous revient de plus en plus de témoignages sur des salariés qui se sentent harcelés en cette période de confinement. Ces témoignages font état de demandes toujours plus pressantes, une impatience grandissante, une perte de confiance du manager dans ses équipes, des communications virtuelles et des relances à des heures inappropriées.

Paradoxes à tous les étages.

Cette réaction peut se comprendre du point de vue du manager. Sans prise directe avec ses équipes, il peut avoir une sensation désagréable de perte de contrôle qui se traduit par un besoin de vérification systématique de l’effectivité de son autorité. Or, aucune vérification ne pourrait répondre à son interrogation qui devient existentielle « suis-je en train de perdre le contrôle de mes équipes et de mon activité ?».

Le salarié de son côté doit gérer un système beaucoup plus complexe où il est obligé de répondre à ses obligations professionnelles tout en assurant les demandes et sollicitations de son entourage immédiat (conjoint, enfants). Il subit de plein fouet les doubles contraintes et peut se sentir à la fois défaillant dans sa pratique professionnelle et dans sa vie personnelle.

Tout ou presque a été dit sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. De fait, cet équilibre aujourd’hui explose et nous voyons ce spectacle charmant d’enfants jouant sur les genoux de leurs parents en pleine réunion d’équipe. C’est charmant, mais c’est potentiellement destructeur.

Sortir du schéma : « je peux et je dois ».

La situation est délicate, mais on peut la traverser à la condition de bousculer son schéma cognitif consistant à se persuader du « je peux et je dois » faire et obtenir quelque chose, faire exécuter, exécuter. Le caractère proprement inouï de la situation fait que nous n’avons aucune expérience de la façon dont nous agissons et réagissons à la période. Nous n’avons pour références que les éventuelles périodes d’hospitalisation, d’immobilisation forcée, en général assez limitée pour tout à chacun. Essayons peut-être d’oublier un temps le « je peux et je dois ». Il se pourrait que nous parvenions à limiter les dégâts. Dans le meilleur des cas, nous pourrions sortir de la crise avec une force supplémentaire tant du côté du manager que du salarié.

Tags

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *