HR PATROL

Alexis du Fontenioux. 10 avril 2020. Contribution au livre blanc HR Patrol : “Covid 19 et ressources humaines, quelles leçons retenir? “

Cette contribution reprend l’essentiel des conclusions du Webinair organisé par Laure Closier (journaliste), Nathalie Serero (victimologie) et Arnaud Marion (Marion & Partners).

 Les salariés reprendront progressivement le chemin de l’entreprise, retrouveront leurs collègues, leurs managers. Retrouverons-nous nos habitudes et dans quelles conditions ? À quoi pouvons-nous nous attendre ? Après la distanciation sociale comme facteur de protection, quelles formes prendront ce retour à la cohabitation ? Comment penser la reprise en matière de management ? 

Des “Bravo” et des “Merci” pour répondre à une colère sourde.

Nathalie Serero, victimologue, rappelle que personne n’a pu réellement échapper aux évènements et conclu que malgré des différences d’intensité, tout le monde (salariés, managers, patrons) a été impacté et peut être considéré comme victime de la situation. Il ne faut pas ici sous-estimer une « colère sourde » qui serait le fruit de ce que la situation a bouleversé dans nos vies, nos certitudes, nos habitudes.

Cette colère sourde doit pouvoir trouver son expression. Or, elle ne peut se diriger contre un virus invisible. Les managers et les chefs d’entreprise peuvent s’attendre à une « litanie » de reproches, qui sera le débouché le plus simple et le plus évident de la colère de tout à chacun.

Il est nécessaire que les managers se préparent à ces expressions et leur première obligation sera de reconnaître les situations individuelles, de valoriser l’épreuve traversée et la capacité de résilience des collaborateurs.

Surtout ne pas se précipiter.

Pendant de nombreuses semaines, nous avons été imprégnés d’un seul et unique message : « prenez soin de vous ». Ce message est désormais fortement ancré. Il est inconcevable de reprendre immédiatement un management de résultat, de performance, d’efficacité. Nous avons conclu toutes nos réunions à distance par ce message « prenez soin de vous », c’est ce même message qui doit être prolongé lors de la reprise d’activité.

À ce titre, les vacances à venir constitue un sujet d’importance. Les salariés ont besoin de décompresser, de récupérer physiologiquement et psychologiquement. Le pire serait sans doute de transmettre le message : « on va mettre les bouchées double pour rattraper le retard provoqué par le confinement ».

Enfin, nous avons vécu une période de relativisation de la notion du temps, de l’urgence et des priorités. Il faudra respecter le temps nécessaire pour que la redéfinition de ces notions se fasse de façon progressive.

Une obligation : instaurer la confiance.

Les bouleversements, les incertitudes, les informations contradictoires et parcellaires ont très probablement entamé la confiance de nombreux collaborateurs dans la parole des institutions. C’est le principe d’autorité qui est posé. Certains ont respecté les consignes avec abnégation, d’autres avec suspicion. Ce qui prévaut aujourd’hui, c’est le doute qui peut être ressenti dans la capacité des dirigeants à répondre de la façon la plus juste possible à une situation de crise. Les atermoiements, les tâtonnements, les messages contradictoires ont fortement renforcé le besoin de confiance essentiel à notre engagement.

Tags

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *